Sauter la navigation du site
Version Flash

Last Call at the Gladstone Hotel

Réalisateur:
  • Derreck Roemer / Last Call Productions
  • Neil Graham
Producteur:
  • Derreck Roemer / Last Call Productions
  • Neil Graham
Scénariste:
  • Derreck Roemer / Last Call Productions
  • Neil Graham
Cinématographie:
  • Derreck Roemer / Last Call Productions
  • Neil Graham
Editeur:
  • Michèle Hozer
  • Derreck Roemer / Last Call Productions
Son:
  • Jakob Thiesen
  • Ian Rodness
  • Derreck Roemer / Last Call Productions
  • Neil Graham
Distributor / Sales FR:
  • Derreck Roemer / Last Call Productions
Producteur délégué:
  • Geeta Sondhi

Pour voir ce contenu, vous devez permettre Javascript et avoir Flash Player 9.

  • Pays:Canada
  • Année:2007
  • Durée:65 min
  • Débit binaire:7.5 MB/min
Recommander

66 Recommandations

Description
Dans l’an 2000, des développeurs achetèrent l’hôtel Gladstone qui est dilapidé et qui a plus de cent ans afin de transformer un asile de nuit des bas-fonds à un hot spot artistique. Ils pensent qu’il est vide ... jusqu'à ce qu'ils rencontrent Marilyn, la femme de chambre avec un cœur d'or, Shirley Ann, la réceptionniste cynique ,et un mélange hétéroclite de résidents, y compris Marianne, une ex-vagabonde avec une personnalité adorable qui a transformé sa chambre en une zone toxique. Les développeurs proposent un plan : une rénovation graduelle qui garderait le personnel et les résidents aux étages supérieurs tandis que le bar en bas s’approvisionne de boissons de marque. Ça ne marche. Lorsque Christina Zeidler hérite ce désastre, mais elle est engagée à un «modèle d'affaires qui comprend le changement social», l'hôtel a le dernier mot. Les inspecteurs de la ville demandent de refaire le câblage électrique, la chaudière explose et laisse l'hôtel sans chauffage, des fuites des plafonds, les murs croulants, et tout le monde doit foutre le camp. Tourné pendant cinq ans avec un style de cinéma direct, les réalisateurs ont confectionné un portrait humain fascinant et extraordinaire sur les effets du renouvellement urbain sur les pauvres et les rôles non intentionnels que jouent les artistes dans le processus d’embourgeoisement.
Extras